Avant toute chose, je voudrais remercier ici toutes celles (et tous ceux ?) qui passent ici, et ils/elles sont très nombreux/ses, mais surtout celles qui prennent un peu de leur temps pour laisser un commentaire. En ce qui concerne le châle féroïen dont j'ai mis la photo, non, je ne l'ai pas tricoté, mais pourquoi pas un jour ? Il s'agit de "Faroese Flower Shawl" de Lucy Neatby dont on peut acheter soit le patron soit le kit, il suffit de chercher sur Internet. Et pour répondre à Noémie, oui, il existe bien du tricot traditionnel aux Açores !

 

C'est bientôt Noël et les préparatifs rendent tout le monde euphorique, c'est bien connu :

 

 

Navrant…

 

Quant à moi, en dehors des guirlandes et des boules à accrocher, et forte de mon succès précédent, j'ai imaginé un concours, histoire de fêter Noël et le tricot. Je dis tout en bas !

 

Côté aiguilles, le Fair isle est bientôt terminé, plus qu'une dizaine de rangs.

 

 

Le petit "gros pull" a également avancé, mais je n'ai pas utilisé de lurex finalement. Je me suis contentée d'un jacquard simple que je rebroderai de perles dans les mêmes tons, et j'ai déjà décidé de faire un petit bonnet assorti car il va me rester de la laine.

 

 

Enfin, le châle twisté "Perroquet amazonien" a démarré :

 

 

J'ai calculé que pour le finir à temps, j'étais condamnée à en faire au minimum 8 cm par jour. Il n'y a que 100 mailles, mais en point de damiers, dans lequel je me trompe avec délectation ! Sans compter que ce sont des rayures de 1 rang, et que le mélange mohair et soie ne fait pas avancer beaucoup l'affaire… qu'est-ce qu'il est fin ce fil !

 

Le patron est un anneau de Moebius, merci Kajin de me l'avoir rappelé ! Celles qui me connaissent savent que je suis plutôt une matheuse, et que j'aime ça… donc j'ai cherché à en savoir plus. Aïe aïe aïe, des maths ! Mais surtout, beaucoup de dessins !

 

La bande à Moebius

Auguste Ferdinand Möbius (ou Moebius), est un mathématicien et astronome allemand (1790-1886) qui découvre une surface géométrique incongrue, à une seule face, qui s'appellera ruban, anneau, ou ceinture de Moebius ("Moebius band" dans la langue de Shakespeare) ou encore ruban afghan … et là, j'avoue que je ne sais pas pourquoi !

 

 

Un ruban infini (dessin du haut) possède deux surfaces délimitées par deux bords, qu'il faut franchir pour passer d'une surface à l'autre. L'anneau de Moebius (dessin du bas) est un ruban infini qui a subi une demi-torsion : il n'y a plus qu'une seule surface continue.

 

Cette surface se définit mathématiquement par des formules horribles à moins qu'elles ne soient terribles, qui ressemblent à ça :

 

 

ou ça :

 

 

J'épargnerai ici les âmes sensibles, mais si d'aventure quelqu'un était passionné par le côté chiffres, je lui transmettrais avec plaisir quelques liens… On peut rêver ! Pour le moment, on va se contenter de jolis dessins en couleur : 

 

 

 

L'anneau de Moebius peut aussi faire plus de contorsions et donner des images plus compliquées :

 

 

ou ça :

 

 

Mais je préviens tout de suite : je ne ferai pas de châle ressemblant à ces dernières !

 

Maurits Cornelis Escher (1898-1972), graphiste et graveur hollandais mondialement connu qui utilisera beaucoup les thèmes mathématiques dans son travail, est en particulier fasciné par la géométrie de cet anneau, dont il se sert pour dessiner des illusions spatiales, comme ces fourmis rampant sur cette structure en 1953 :

 

 

Mais l'anneau de Moebius n'est pas une illusion, et peut être modélisé. Bert Schoenwaelder va s'inspirer de Escher pour créer une animation, un anneau avec une procession de balles :

 

 

Ici, ça ne bouge malheureusement pas, Canablog ne prend pas les gif animés, mais , en bas de la page, on peut voir un anneau simple et encore en dessous, le modèle d'Escher animé (s'abstenir en cas de peur panique des fourmis !). D'autres animations par ici, par , par là-bas et ici-bas.

 

L'anneau de Moebius permet de tricoter des formes souples, en particulier des châles.

 

   Concours de Noël : règlement

 

  • Cette fois-ci, il y aura cinq questions, pas forcément en relation avec le tricot, une à chaque mise à jour, à partir d'aujourd'hui et jusqu'à fin décembre.
  • Les réponses devront me parvenir en privé, à Christine-73@wanadoo.fr, dans l'ordre que l'on veut, ensemble ou séparées, mais avant le 31 décembre minuit. Il n'est pas interdit de répondre dans les commentaires si on veut souffler ! Chaque bonne réponse entraînera un gain de 10 points, les mauvaises réponses ne seront pas cotées, et la première à m'avoir transmis les 5 bonnes réponses aura 10 points supplémentaires. On peut aussi participer en répondant à 1, 2, 3 ou 4 questions seulement.
  • Il y a trois lots, pour trois gagnantes :

 

 

- un livre "220 Aran stitches and patterns" de la collection Harmony guides (in English),

- deux pelotes de 100g/460 m chacune, fil mélangé acrylique/laine et mohair (respectivement 80%, 10% et 10%), à tricoter en N°3 ou plus lâche pour de la dentelle, d'un beau bleu soutenu (marque Pernelle),

- et un écheveau d'Handgefärbt d'Opal (75% laine et 25% polyamide, 420 m, à tricoter en 2,5/3), de couleur vert pétard !

Les participantes peuvent m'indiquer leur préférence pour un lot, j'en tiendrai compte dans la mesure du possible lors de l'attribution des prix.

 

A vos souris !

 

Première question : dans quelle partie du monde une célèbre chanson de Frédéric Bérat, déjà bien connue du temps des gaulois est-elle chantée ? Ce n'est pas en France bien sûr. NB : quelques heures après, je rajoute ceci, car au vu des réponses, je ne suis décidément pas claire ! Ce n'est pas le nom de la chanson que je demande (un peu trop facile, hein ?) mais le pays ou plutôt l'endroit du monde où on la chante, on va dire "traditionnellement".

 

Brèves : pas le temps ce soir !

 

Vale, Christine

 

Coming next : Noël (c'est de saison !)