Cette semaine a été très divertissante, je m'éparpille, je m'éparpille. Mais j'adore !

 

Non seulement, les deux "en cours" ont un peu progressé, mais d'autres envies sont apparues. Tout d'abord un clin d'œil à Monique qui a fait s'envoler sa Maya l'abeille : 

 

 

Eh oui, cousines Maya sont en Savoie ! Et je vais avoir la chance d'en contempler un échantillon.

 

Merci pour les derniers commentaires, notamment à tous les petits mots gentils concernant ce blog et à Annie et Guylaine qui m'ont appris que la tradition de la galette des rois n'est pas vivace dans leur beau pays, et qu'on y met des pois secs et pas nos fantaisies. Et qu'il vaut mieux que le nombre de pois soit identique au nombre d'enfants, sinon, gare aux pleurs. Je crains que ce ne soit la même tradition dans tous les pays. C'est surtout le boulanger qui s'amuse quand on lui demande autant de couronnes que d'enfants ! Noémie, tu n'as vraiment pas de chance, toujours tomber sur la fève, c'est terrible ça ! Et tu incises ta galette ? J'espère que tu l'as anesthésiée avant… Mais je n'ai aucune explication scientifique à donner, comme pour moi qui chaque fois que j'arrive à un rond-point où mon œil perçant n'avait pourtant décélé aucun véhicule à moteur à l'horizon dois m'arrêter parce qu'une voiture vient de s'engager, et il n'y en a qu'une en plus ! Et c'est systématique ! En ce qui concerne mon image et ses trois petits rois aux trésors, tu as certainement raison, mais je n'ai pensé qu'à la présence de lunettes qui n'existaient pas du tout il y a 2000 ans.

 

Travaux en cours

 

Glissades avance, mais très lentement, car il m'ennuie déjà, c'est terrible (ce serait plutôt "travaux forcés" dans ce cas-là !) Il a donc une manche de faite et la deuxième de commencée :

 

 

Féroé s'est vu attribuer un col pour qu'il soit plus présentable :

 

 

Mais c'est toujours un "sakapatate", je ne l'"inciserai" que quand j'aurai terminé sa deuxième manche qui a aussi démarré, mais il faut que je me batte !

 

 

C'est moi qui fais ! Pour le jacquard, déjà, il faut enrouler le fil autour de quel doigt ?

 

J'ai du mal à comprendre, il n'avait pourtant pas l'air de l'apprécier ce tricot il y a quelque temps, mais c'est vrai qu'il fait souvent de ces têtes…

 

 

Autres en cours, mais sous forme de rubriques, créées grâce à la générosité de Canalblog. Ce ne seront pas des blogs, mais j'y ferai des apports de temps en temps. Tout d'abord, Tricot & Technique pour y traiter de quelques aspects techniques comme son titre le laisse supposer ; je précise tout de suite qu'il ne s'agit pas de  techniques officielles, et que ma prose n'a pas valeur de parole d'évangile, mais uniquement de celles que je pratique et que j'explique si cela peut aider. J'attends de finir Féroé pour y mettre le troisième post concernant la technique norvégienne, du moins ce que je bricole, et je ferai dans la foulée quelque chose sur les Fair isle.

 

La deuxième rubrique concerne les bonnets : Chapeaux-tricot regroupera en catégories les différents couvre-chefs que je réalise pour enfants, souvent avec des restes de fil. Certains seront accompagnés de leurs explications, les autres seront là pour donner des idées. C'est vrai qu'il est dommage de jeter des petits restes de laine, alors qu'en les mélangeant, on peut tricoter un petit bonnet et le donner à une association si l'on n'a pas d'enfant autour de soi.

 

Travaux futurs

 

Bergère de France faisant leurs soldes, j'ai fait les miennes chez eux, mais j'ai été très sobre : uniquement de la Sport dans un beau coloris rouge sombre pour faire :

 

 

sans le col roulé ni la bordure écrue. Travail envisagé pour la fin de l'année, ce sera un cadeau pour mon frère.

 

Et puis j'ai fini par craquer pour un tout petit projet dentelle, le châle "Flower basket"    

 

 

 

Je dois plonger dans mes cartons/boîtes en plastique pour en extirper au moins un fil dont j'ai le souvenir et qui devrait aller pour ce genre de tricot. Ca, c'est dû aux visites des blogs, les modèles exécutés et les commentaires de la tricoteuse permettant de se faire une opinion sur un patron. J'ai donc retenu que ce n'était pas trop difficile et que c'était rapide à faire, juste ce quil me faut ! Là aussi, je prévois Noël en avance, car j'imagine d'en faire quelques-uns dans différents fils et différentes couleurs.

 

Travaux finis

 

Cette semaine, j'ai eu une grosse fringale de bonnets. D'abord pour me changer du bleu, un peu de rose : Teletubby chipé dans le" Sandra spécial" paru pour Noël

 

 

qui une fois terminé ressemble mieux à un bonnet : 

 

 

Puis retour au bleu (eh oui, Kajin, c'est ma période bleue à moi) avec Pom pom girl dont les pompons sont moins bien réussis que ceux du Norge de Guylaine.

 

 

Enfin, on reste dans le bleu mais avec un peu de jaune et de vert, Lutin, pour lequel j'ai un peu bataillé pour créer le patron :

 

 

Statistiques

 

"In tricot veritas" est né le 20 novembre dernier, et je voudrais remercier tous les visiteurs qui ont débarqué ici, soit volontairement soit par hasard,  et qui sont venus un peu, beaucoup, passionnément voire pas du tout (…), mais sans qui j'aurais déjà arrêté. 9800 visiteurs en deux mois, si je m'attendais à ça ! La plupart du temps anonymes vu la rareté des commentaires, mais qu'importe ? Donc doublement merci à celles qui prennent le temps de mettre un petit mot, vous ne pouvez pas savoir combien cela fait plaisir.

 

Alors ces visiteurs du soir ou du matin, qui sont-ils ? D'où viennent-ils et que cherchent-ils ?

 

  Les connexions sont dans la majorité des cas directes, ou se font via des blogs de tricoteuses ou via Canalblog  : on peut donc imaginer que tout ce monde-là tricote.    

 

Puis c'est Google qui draine les passants (.fr, .be, .com ou .ca) : ceux-là, comme on le verra par la suite, atterrissent souvent sur un blog de tricot de façon très curieuse. Je ne sais pas si c'est pareil chez vous les tricot-blogueuses ?

 

Si les connectés en France dominent dans le flot des promeneurs, ils sont accompagnés de voisins plus ou moins lointains : la Belgique, le Canada et la Suisse sont très représentés, mais le Portugal, le Brésil et l'Italie arrivent aussi dans les dix premiers pays qui se connectent ici. Mais j'ai aussi aperçu la République tchèque, la Finlande et la Suède, la Russie, Israël, les USA, la Nouvelle-Calédonie et le Japon ! J'avoue que cela m'amuse beaucoup, après m'avoir étonnée.

 

Et d'où se connecte t'on ? Là, c'est beaucoup plus difficile à dire sauf que j'ai vu passer des adresses d'organismes internationaux comme l'OMS et l'ONU (que me veulent-ils ?), l'armée US (et ceux-là ?), des banques, des hôpitaux dont l'AP, du CNRS ou des facs.

 

  Mais le plus drôle, ce sont les thèmes de recherche dans Google qui orientent vers ce blog ! C'est sûr qu'en parlant de beaucoup de choses autres que du tricot, j'ai une collection de "mots-clé" qui permet à beaucoup de chercheurs googliens de tomber (par hasard) chez moi, et d'avoir l'air peut-être aussi ahuri qu'eux :

 

 

Dommage que les statistiques offertes par Canalblog n'indiquent pas aussi le temps de séjour !

 

J'élimine tout de suite les quelques recherches de "in tricot veritas", sans doute par des personnes qui recherchent une antériorité…

 

Très largement en tête, l'inévitable "tricot", tout seul comme mot-clé, qui à lui seul offre 664 000 pages de lecture sur le web au chercheur qui, pour peu qu'il pense que tricot est un mot français et coche la case "pages francophones", n'en a plus que 187 000 à consulter. Ce n'était sûrement pas mon blog qu'il cherchait, mais comme Google l'a mis sur la première page (quel honneur), un petit clic et hop, me v'là sous les yeux de l'internaute. Il a peut-être fait demi-tour horrifié ? Ensuite, tout ce qui tourne autour du tricot : patron, motif, layette, pull homme, jacquard norvégien, dentelle, châle, bonnet etc… Mais on vient aussi chez moi quand on cherche un "fabricant de laine Regia" (ma nouvelle activité) ou un "magasin Phildar", des "fournisseurs de belles laines" (je ne vends rien), "importation laine mohair" (?), "Miss Helen" (souvent), "Dorothée bis fils à tricoter" (elle en fait ?), "Lana grossa" et "Bergère de France".

 

Toujours dans le domaine du tricot, mais beaucoup plus rigolo : un "chausson canadien" (vite, une canadienne, je demande une explication !), des "lutins aux tricots" (dans quel pays ça se trouve ?), un "site de particulier de tricot pour bébé", du "tricot facile" (je suis vexée, là), un ou une  "tricot maille bloquée" (qu'on m'explique !), un "patron de tricot à broche" (ça sent le poulet grillé ou une exquise torture médiévale), un "logiciel d'échantillon de tricot" (je n'y comprends pourtant rien en html…), une "brassière adhésive" (pauvre bébé !), "faire du fair ils à la main" (je recopie tous les termes tels qu'écrits), ou des questions d'ordre métaphysique comme "qu'est-ce qu'un rang droit" (je me demande !) et "que faire de ses échantillons de tricot" (mais je n'en sais rien !).

 

Apparaissent ensuite des thèmes plus variés mais en rapport avec les sujets abordés au cours du temps : de très nombreux "Moebius"et beaucoup de "tricot rayé" (serpent de Nouvelle-Calédonie, emblème d'une marque locale de vêtements) :

 

 

mais aussi "en attendant Noël" (encore 348 jours à compter), "combien y a-t-il de reines après le traîneau du Père Noël" (couronnés, bien sûr, c'est la saison), un "cadeau de Noël amazonien" (un perroquet peut-être ?), le "Père Chalande" (plébiscité) et de nombreuses demandes de "recette du Christollen" sans compter les "calories de la galette".

 

Les plus rares mais les plus déconcertants : "pour qui sont ces serpents qui sifflent sur nos têtes", "arbre symbolique amazonien", "nuancier de dentelles", "associations moyen âge dans les Vosges", "Lucky luke", "la rayure dans l'art", "poème canadien en patois", "ils ont des chapeaux ronds", "vêtement viking", "saint patron des chats", "j'apprends les formes", "petite maison scandinave" (dans la prairie ?), "Lucy Poitou moyen-âge" (qui c'est celle-là ?), "tendinite et argile" et "pourquoi les enfants de Russie sont pauvres" (étonnant, non ?). Qu'on m'explique pourquoi ces demandes aboutissent ici !

 

Et qu'on m'explique aussi ce que me veulent les internautes belges ! Je vous dirai la suite la prochaine fois.

 

Brèves

 

  • Merci à Marie-Hélène pour ce lien qu'elle m'a communiqué concernant de doux dingues de matheux qui ont mis au point un modèle du chaos au crochet !
  • Il n'y a pas que Bergère de France qui solde : chez Bea Ellis Knitwear, la Heilo de Dale of Norway est la laine du mois en janvier, avec 20 % de réduction.

 

A bientôt, vale,

 

Christine

 

Coming next : histoire belge