0_sqAch, alors je vous amuse ? La chanicule est épouvantable, le gel coiffant sur mes moustaches fond et ça me donne l'air idiot, mes cellules grises se dilatent et ont du mal à retrouver leurs rouages, et porter des gants pour ne pas laisser ses propres empreintes est absolument infélin par ces températures ! "Truffe en moins" comme disait Bastet, la chatte de Cléopâtre, il y a un cadavre et il faut continuer l'enquête. Alors je continue, foi de Cucul Poire-à-eau ! A ceux et celles qui auraient raté le début de ce roman palpitant, allez lire Mort sur le fil - cha(t)pitre 1 pour bien comprendre l'intrigue.

On est mardi 21 juin. A 7h30, Herr Cucul Poire-à-eau reçoit un fax de la Criminelle : comme il le supposait, l'autopsie de la souris n'a rien donné, sinon l'heure approximative du décès, entre 19h30 et 20 heures.

1_pat111_pat_41_pat_3Les analyses des trois empreintes trouvées confirment que les plus grosses et les plus nombreuses sont bien celles du colonel Châtaigne et que celles de taille normale sont au capitaine Chassieux, ce qui n'est pas surprenant puisqu'il s'agit de l'ordonnance du colonel. Par contre, les troisièmes, plus fines, retrouvées uniquement sur le bureau et sur la poubelle sont pour le moment inconnues.

A 8 heures, Herr Cucul Poire-à-eau retrouve le capitaine Chassieux au camp. Celui-ci lui a préparé un plan, montrant l'emplacement des bâtiments par rapport à l'entrée. Le camp est entouré d'une clotûre grillagée non électrifiée, et un petit bois borde la partie nord :

2_cp

Les chambrées

C'est là que le detektiv décide de se rendre en premier. C'est un lendemain de fête, et il y a un peu de relâche...Dans la chambre du sergent Chakiroupille qui coince la bulle, l'inévitable pin-up au mur (Miss Chasteté de la Star'Ac) :

3bch3a_ch

Certains s'adonnent à des passe-temps solitaires :

le 2ème classe Chabrol devant la télé à chat, le caporal Cat-Apulte avec le dernier jeu vidéo (Mario à la caserne) et le 1ère classe Chassécroisé
3c_t3d_ch3db

D'autres sont en groupe ou exercent leur art :

le (bluffant) lieutenant Chasse-goupille, le sous-lieutenant et ténor Chabadabada et le 1ère classe Chatgale
3e3f3fbisc

Mais les lendemains de fête sont de bien tristes spectacles, comme le prouve l'adjudant Chablis :

3g_ch

le 2ème classe Chat'o'neufdupape n'en peut plus, l'aspirant Chagrin a sa tête des mauvais jours, et celle du sergent-chef Chardonnay ne s'améliore pas même après la douche

3h_cp3ichn3j_douy

Même au club de tricot on constate du laisser-aller :

00024079copie_de_youaremyyarntricot

Il ne reste plus à Herr Cucul Poire-à-eau, de plus en plus impressionné, que les installations sportives à visiter avant de passer aux interrogatoires.

4_1Installations sportives

La plupart des activités se pratiquent à l'intérieur du camp, dans le bâtiment le plus à l'est ; adossé à ce bâtiment, la salle de tir que le detektiv a aperçue la veille au soir, et une salle de douches réservée au sport.

Les militaires font beaucoup de gymnastique :

corde, stretching, gym au sol,
4_24_34_4

mais aussi des choses moins courantes, comme la danse (adjudant-chef Charleston), l'escalade (lieutenant Chamoniard), la boxe (major Cat-Cheur),

4_54_64_92

et les arts martiaux (capitaine Chat-Kiaï-Lecrikitu et sous-lieutenant Chasiamoï) :

karaté (katas de Shotokan) et kung-fu du Temple de Shaolin (dans le style de "la cigogne bat des ailes avant de prendre son envol")
4_934_94

La natation, l'équitation et le cyclisme se pratiquent hors du camp :

4_94_84_7

Tous les militaires fréquentent le stand de tir, mais l'adjudant Chatmailleur beaucoup plus que les autres, comme le capitaine Chassieux l'a déjà signalé au detektiv ; "il terrorise tout le monde, même les jeunes recrues" rajoute-t-il, "on s'en méfie" :

4_954_96

En revenant dans les bureaux, le capitaine Chassieux installe Herr Cucul Poire-à-eau dans le bureau mis à sa disposition pour les besoins de l'enquête. Le detektiv interroge le capitaine puis le colonel Châtaigne sur leur emploi du temps de la veille.

Interrogatoire du capitaine Chassieux, ordonnance du colonel Châtaigne

5_ordo_ch1Il est arrivé au camp il y a un an. Il semble assez timide (sans doute son aspect ?), et le detektiv apprendra plus tard que le colonel passe son temps à l'humilier, même en public, en l'affublant de surnoms divers : "pois-chiche", "le bigleux", "pif gadget", "chasse-oeil", "la truffe"..., son préféré étant "pustule". Lundi soir, le colonel lui a demandé de venir dans son bureau travailler sur un dossier ; il devait être 18h35. Le colonel est parti une dizaine de minutes après, mais l'a appelé sur son portable vers 19h30 pour le libérer. "C'était le bal des lieutenants, et je lui avais dit que je voulais y participer". Le temps de ranger le bureau, il est sorti "je ne sais pas, moi, entre 5 et 10 minutes après le coup de fil ? En refermant la porte, j'ai vu le 2ème classe Charcuté, vous savez, le blessé à l'infimerie, qui devait revenir du distributeur de boissons avec un de ses amis. J'ai regagné ma chambre et suis revenu au bureau dans la soirée, parce que j'y avais laissé mon portable ; il devait être dans les 21 heures". Immédiatement après avoir découvert le crime, il a téléphoné au colonel et à Herr Cucul Poire-à-eau.

Interrogatoire du colonel Châtaigne

2_cl1Toujours aussi aimable le colonel... Il se prête de mauvaise grâce à l'entretien. "Je vous ai déjà dit que j'avais quitté mon bureau vers 18h45 comme tous les soirs et que j'étais rentré chez moi".... "Oui, j'avais demandé au capitaine Chassieux de venir travailler ici quelques minutes avant mon départ, et je l'ai laissé dans mon bureau. Sûr que c'est lui, il a l'air tellement bizarre ce type !". Le colonel réitère ses propos de la veille : non,  à sa connaissance, il n'a pas d'ennemis (Herr Cucul Poire-à-eau en doute...). "Oui, Chassieux a téléphoné à mon domicile pour m'annoncer la terrible nouvelle, aux alentours de 21 heures. Je m'en souviens, car "Les bidasses en folie" allait commencer sur Képi-TV, et toute cette histoire m'a fait louper ce film !". Le detektiv note que comme la veille, il n'a pas du tout l'air affecté pas la disparition brutale de sa souris. Bizarre...

Suite au prochain post (lundi 4 ?)...

Le tricot ? Avec une chaleur comme ça, vous n'y pensez pas...

Bilan de ces derniers jours : pas touché au norvégien, le châle est fini, enfin, restent les finitions, et là, il y a du boulot ! Mon cerveau devait être ramolli, car je me suis trompée dans le point, qui associe une succession de 2 mailles ensemble puis de surjets (je simplifie) sur le rang, avant de faire 3 rangs de jersey puis de recommencer. A un moment, les diminutions ne se plaçant pas bien, je fus effarée de voir que 4 rangs en dessous, j'avais fait des jetés au lieu des diminutions, ce qui a donné en gros 14 mailles en trop, tricotées sur 4 rangs. Je n'ai pas voulu défaire ces quatre rangs (plus de 600 mailles), et ai repris le point 4 rangs en dessous, ce qui fait que sur 4 rangs, j'ai un excédent de fil correspondant aux 14 mailles de trop. J'ai déjà tiré le fil à l'arrière pour que les mailles aient le même aspect (la même taille) que les autres, mais il faut que j'améliore la chose... C'est tout à fait faisable de reprendre, mais je n'ai vu que le côté technique, sans penser le moins du monde que maintenant, j'ai 8 fils à rentrer (je vais couper au milieu les grandes boucles), au même endroit, et là, c'est dommage ! Voilà les dégâts :

sur l'endroit
face

sur l'envers
dos

Pour remplacer ce châle qui va se terminer, je vais "taper" dans mon stock de laine Opal teinte à la main :

p6250059

C'est la violette qui s'y colle ! Alors, un petit FBS (il y a longtemps que je n'en ai pas fait) ou autre chose ? Il faut que je teste, car les fils changeant de couleur masquent plus ou moins les points qu'ils soient en relief ou à trous. Je pense que ce serait mieux avec de grandes plages de jersey "uni", et en tout cas pas de mousse qui mélange les fils.

Par contre, si je n'ai pas beaucoup tricoté, j'ai finalisé ma bannière ainsi qu'un petit bouton pour celles qui les collectionnent :

bouton_itv

Merci mille fois pour vos commentaires, qui m'amusent à mon tour. Ce doit être ça l'interactivité ? La suite des aventures d'Oscar Herr detektiv dans quelques jours. D'ici là, passez une bonne fin de semaine,

A bientôt, vale,

Christine