Non, non, ne partez pas !

J'ai la tête dans les chaussettes depuis quelque temps. Un peu occupée, un peu fatiguée, et mon café me réveille autant qu'un jus de chaussettes. Mais je ne laisserai pas tomber mon petit coin d'écriture comme une vieille chaussette, je ne m'en fiche pas autant que de ma première paire de ... Bon, j'arrête, je vais causer chaussettes, vous l'aurez compris.

sxChaussettes ?

La chaussette en tricot a une longue histoire derrière elle, qui commence au 12ème siècle en Egypte (et peut-être avant, car le plus ancien élément retrouvé en tricot date de cette époque et a été exhumé dans ce pays), qui génère le marché florissant de la bonneterie en Europe à partir du 15ème siècle, et qui fait fantasmer beaucoup de tricoteuses aujourd'hui grâce aux laines fantaisie que nous offrent Regia et Opal en particulier (les seules marques que je connaisse un peu, vu que la chaussette et moi, ce n'est pas une longue histoire...).

Pour se tenir chaud autrefois, on s'enveloppait les jambes de bandes de tissu, pas forcément coupées dans le biais, ça devaitchaus être d'un pratique ! Puis le tricot est arrivé, ouf. Avec ses mailles élastiques, il permettait d'épouser les rondeurs et les angles, mais surtout de mouler, très important ça le moulage, surtout chez les messieurs qui montraient leurs gambettes, ce qui était interdit aux femmes. Qui eurent la bonne idée de porter des paniers pour montrer un demi-centimètre de leurs cheville avant d'arriver à la mini-jupe quelques tout petits siècles plus tard. Pendant ce temps, les hommes ont rallongé leurs hauts-de-chausses pour en faire des pantalons. Le bas-de-chausses du costume masculin a donné le mot bas, réservé aux femmes puisque les hommes ne portaient plus de bas-de-chausses.

Et la chaussette dans tout ça ?

jar1C'est le petit du bas, donc avec une histoire commune. On tricotait en rond au Moyen-Age et encore après, et évidemment, on ne connaissait que les mailles endroit : les bas roulaient désespérément. Puis un jour, quelqu'un a inventé la maille envers, puis quelqu'un d'autre a eu l'idée d'alterner les rangs endroit et les rangs envers : le point mousse était né, qui a servi à maintenir les bas en place (je demande à voir !) car il était placé en haut, comme une jarretière.

D'ailleurs en français, l'autre nom du point mousse est "point de jarretière", et en anglais, c'est "garter st", "garter" voulant simplement dire jarretière. Comme les choses sont simples !

La chaussette se fait de deux façons selon qu'on habite à l'ouest ou à l'est. De quoi, je me le demande ! Mais en gros, la chaussette occidentale (Europe et Amérique) part du haut pour se terminer par les orteils, en passant par les talons qui sont tricotés avant le pied et en aller-retour : "turn the heel" in English, ce qui donne "tourner le talon" par Babelfish...  La chaussette orientale (Moyen-Orient, Turquie, Balkans, Russie asiatique...) se tricote des orteils vers la cheville/mollet en laissant des mailles en attente pour le talon, mailles qui sont reprises une fois la chaussette terminée et tricotées en rond pour former un talon en pointe. Les chaussettes occidentales se plient en deux sur une couture fictive qui passe sur l'arrière de la jambe, alors que les orientales se plient sur des coutures fictives qui passent sur les côtés.

Exemples de chaussettes turques
cop3 cope2 Cop1

Autre différence dans leur histoire : en Europe, la bonneterie était tricotée en uni et destinée (au début en tout cas) aux cours royales, puis aux nobles, alors que du côté oriental, la chaussette est gaie, colorée, et ce sont les paysans qui les portent.

Des chaussettes partout

sdrLes chaussettes de l'archiduchesse sont-elles... euh (vite, ma sèche !) : un petit virelangue bien connu.

La chaussette peut avoir 1 doigt (tabi à porter avec les zori), 5 doigts ou encore aucun :

chst1 chst3 chst2

Les japonais n'ont pas inventé les tabi, et je vous le prouve : ces chaussettes ont été trouvées en Egypte et datent d'entre le 3ème et 5ème siècles.

On tricote encore des chaussettes à motifs traditionnels en Serbie pour gagner sa vie.

Si vous souhaitez assister à un accouchement (sans douleur) d'une pelote de laine à chaussettes femelle, c'est ici (16 janvier).

Si l'argot vous passionne, vous saurez tout sur la chaussette argotique.

Si un homme vous dit qu'il met ses bas avant de sortir, c'est qu'il est :

  • "spécial",
  • atteint d'une maladie veineuse,
  • ou québécois (le bas est une chaussette, et la chaussette une pantoufle).

Si vous avez un chat, il aime sûrement la chaussette à la valériane :

osc31

Si vous aimez la musique et les chansons, vous adorerez :

  • les chaussettes aux chewing-gums (on a le droit de ne pas aimer !) :

  • les chaussettes à clous de Boris Vian (et si vous avez regardé le lien d'avant sur l'argot, vous saurez ce que sont les chaussettes à clous !).

abs1Chez moi, j'ai trouvé ça

Un bas en coton de 65 cm de haut, sans doute destiné à une petite fille (10-12 ans ?) vu les dimensions. Il doit dater de 1920-1930 d'après ce que je sais.

J'avoue ! Je n'ai pas compté les mailles pour avoir l'échantillon, mais si c'est tricoté en 1,5, c'est bien le maximum. Il est tricoté à plat car il y a une couture sur l'arrière de la jambe.

De près, voilà le détail du point et de la bordure :

abs2 abs3

Et j'ai aussi trouvé ça :

Copie_de_Mrs_B_turq

Mais "turn the heel", ce n'est vraiment pas pour moi, je n'aime pas faire des chaussettes ! Alors je tourne très vite les talons et j'en fais autre chose, comme d'habitude...

Tricots du moment

...et cette fois-ci, c'est un Berlingot bleu (12/15 mois) :

Copie_de_Berlingot_15_01_07 berl3 berl2
avec des petits boutons pile-poil comme il fallait.

Berlingot m'a donné des sueurs froides : je tricote les manches, puis le corps (en un morceau jusqu'aux emmanchures). Voilà ce qui me reste à la fin du tricot : 45 cm de fil Regia.

P1080025

Alors que j'ai déjà fait ce pull, avec le même point mais un peu plus grand, avec moins de mailles et de rangs (j'ai vérifié) et je n'avais à l'époque utilisé qu'une seule pelote et il m'en restait un petit peloton. Ce n'était pas la même marque, mais aussi de la laine à chaussettes, même composition, même échantillon et 10 mètres de moins que la Regia et tricoté avec des aiguilles de même calibre. Je partais donc confiante, mais ma confiance a été ébranlée en cours de route...

Le Baby Norgi avance, on en parlera la prochaine fois :

P1140011

Et pour retourner mes aux chaussettes, voilà ce que je pense tricoter dans la foulée :

estrg

Un motif de bas traditionnel d'Estonie, mais pas dans ces tons et surtout en pull ou cardigan. Mais je cours après une couleur bien précise pour aller avec celles que j'ai sélectionnées, alors je n'ai pas encore commencé.

Avec tous mes remerciements pour tous les mots que vous m'avez mis la dernière fois, je vous souhaite une bonne semaine.

A bientôt, vale,

Christine