Au gré des balades sur le web, on fait quelquefois des découvertes curieuses. Pour peu que l'on fouille un peu, c'est tout un monde qui s'ouvre.

blgPrenez les titres des blogs par exemple : je suis sûre que chacune a passé du temps pour choisir un titre qui lui ressemble, vous n'allez pas nier ? Par exemple, Circé aux belles boucles a été influencée par la lecture d'Homère et les vicissitudes d'Ulysse, et Modestine a choisi Les mots laine parce qu'elle aime la mollaine, une plante simple (c'est bien celle-là ?). Moi-même, mon choix a été guidé par un jeu de mots et la phonétique.

fleurs_10 Angsoka et ses fleurs, vous la connaissez sûrement par son blog.

Une indiscrétion de Blogger m'apprend qu'elle est Aquarius (tiens, comme moi ?) mais celles de Canalblog m'ont depuis longtemps signalé qu'elle traduisait des modèles anglais de tricot. Je l'ai contactée cette semaine pour mettre sur mon blog de modèles gratuits le lien vers les chaussettes Rainy day dont elle vient de traduire les explications.not4

Et curieuse, je lui demande d'où vient ce nom Angsoka qui sonne indien à mes oreilles... Tout simplement d'un passage de l'Ile inconnue de Théophile Gautier, mis en musique par Hector Berlioz pour ses nuits d'été :

Ou bien est-ce en Norvège,
Cueillir la fleur de neige,
Ou la fleur d’Angsoka ?

Mais malgré ses recherches, elle n'a pas réussi à trouver l'origine de ce prénom. Alors j'ai googlé pour toi, Angsoka, car ma curiosité était piquée.

J'ai d'abord trouvé qu'il existait une ville du nom d'Angsoka sur l'île de Java, dans sa partie orientale, et que la jolie fleur n'était pas celle d'une jeune fille mais celle d'un lieu.

Puis, comme je parle tous les dialectes indonésiens et le latin (vous ne saviez pas ?), j'ai fini par trouver quelque chose de plus plausible avec le texte de Théophile.

Ca :
1_i_java_dessin

Soka, angsoka, asoka désignent en indonésien un arbuste ornemental de la famille des Rubiacées, arbuste dont il existe plus de 400 espèces sous les Tropiques. Ses fleurs peuvent être blanches, jaunes, oranges, roses ou rouge flamboyant comme I. javanica, l'espèce la plus répandue, ce qui lui a valu le nom de géranium de la jungle ou de flamme de la jungle.

2_ixourg 3_ixjaune 4_ixora9

5_i_java_jaune 6_ixblan 7_ix_chinensis
Jolies, les fleurs d'angsoka !

En latin, car en botanique, on classe les plantes en latin, ce sont toutes des Ixora (Ixora javanica, Ixora sinensis par exemple), et Ixora vient de Ishvara, dieu hindou dont Shiva est une des représentations. Sans doute parce qu'on y a vu des ressemblances :

8_i_java 91722

En thaï, cette plante s'appelle "needle flower", pas mal pour une tricoteuse, non ? Et en français ? On a plutôt gardé le nom latin, mais on l'appelle aussi "flamme de la jungle" et "hortensia de Chine" pour l'espèce sinensis apparemment.

En Indonésie, on aurait appelé ces plantes angsoka/asoka parce que leurs fleurs ressemblent à celles de l'ashoka/asoka, arbre indien sous lequel serait né Bouddha, arbre vénéré à la fois par les bouddhistes et les hindouistes, car il est pour ces derniers un des attributs de Kama Deva, le dieu (deva) de l'amour (kama - le Kama sutra, ça vous dit quelque chose ?). Mais les deux végétaux ne sont pas du tout classés dans la même famille en botanique.

Arbre asoka : Saraca indica (ou Saraca asoca) - Famille des Césalpiniacées
sind1 sind_2 sind3

Moi, la question que je me pose maintenant, c'est comment Théophile Gautier connaissait cette plante, l'angsoka, alors qu'il n'a jamais mis les pieds en Indonésie ni dans cette partie de l'Orient à ma connaissance? L'orientalisme étant à la mode au XVIIIème siècle et au XIXème, ceci doit expliquer cela ?

Quant à moi, j'ai fait des petites choses oranges et cuivrées qui ressemblent à des corolles fleuries, non ?

1lai 2lai 3lai

Buena Vista de Jean Moss (Rowan N° 33)
12280555

Ce joli modèle a peu progressé... juste deux manches à ce jour ! J'ai finalement opté pour le jacquard à fils tendus, en supprimant la dentelle bien sûr, mais les motifs sont distants, ce qui m'oblige à croiser les fils derrière, et cela se voit toujours un peu sur l'endroit. Mon fil principal est un 50% laine/50 % acrylique et j'ai choisi deux fils de Phildar : le pur coton Licorne, coloris caramel, et Canasta, 80 % de viscose, coloris cuivre. J'aime bien l'association mat et brillant, mais la viscose reste toujours aussi ch casse-pieds à tricoter : le fil glisse, et il est très difficile d'avoir une bonne tension ; à chaque fin de rang, je reprends les mailles avec la pointe de mon aiguille pour tirer le fil excédentaire de maille en maille jusqu'au bout du rang. Mais le résultat me plaît bien quand-même.

Tout ça pour aller avec une jupe que j'ai terminée : un rectangle plié en deux, un volant en bas (1,2 fois la largueur de la jupe), des pinces pour alléger la taille et les hanches, le bord en haut plié en deux avec un élastique à l'intérieur. L'ourlet a 5 cm de haut et est cousu main ; je ne couds jamais mes ourlets à la machine, je n'aime pas voir de piqûre en bas des vêtements !

drt

Une autre de mes balades sur le web m'avait emmenée chez Anne, dans son panier. Anne tricote, file, vient d'avoir son troisième enfant et sa première nièce apparemment...

Quelques petits échanges épistolaires et il y a quelques jours, surprise dans ma boîte aux lettres :

1fi 2fi

Un superbe fil cachemire, filé de ses mains, naturel, et quelques cosmétiques fait maison (car elle a tous les talents). Merci Anne, d'abord pour cette attention, mais surtout pour le temps que tu m'as donné : avec trois enfants et une maison, c'est inestimable. Destination dentelle, mais plus tard, plus tard...

ergzParce que ma troisième petite balade d'aujourd'hui vous emmenera chez Nicole, plus précisément dans son cartable (oui, je sais, j'ai des goûts étranges...) rencontrée d'abord pour coiffer sa Catherinette de fille, puis "fréquentée" depuis. Nicole tricote peu (mais on va s'y mettre, hein ?) mais exprime plein d'autres talents d'artiste.

Et puis, Nicole, je vais bientôt la rencontrer, car je monte en grade et je change de lac : Christine de Savoie va devenir Christine "de la Haute" (Savoie). Ma vie va en effet radicalement changer d'ici la semaine prochaine, et je vais m'installer sur Annecy, après quelques escapades fréquentes sur Grenoble pendant le mois qui vient.

Donc je ne vais plus trop avoir le temps de bloguer, ni de tricoter dans les temps qui viennent ! Mais je serai toujours derrière mon écran pour aller vous rendre visite et vous faire un petit coucou. Et j'en aurai toujours le même plaisir.

Donc merci à vous toutes qui me lisez, me commentez, merci de votre fidélité et de votre amitié. Je ne quitte pas mon blog, j'y reviendrai de temps en temps avant de vraiment le reprendre en main, sans doute en septembre.

A bientôt, vale,

Christine