A la demande de Jeanne-Marie qui s'inquiétait de savoir où j'en étais de mon étui à lunettes  (d'ailleurs, comment savait-elle ?), je m'exécute : un post où je vous dis tout.

besD'abord sur les lunettes. Vous savez pourquoi elles s'appellent comme ça ? Eh bien moi non plus, je ne le savais pas, mais en cherchant un peu, on trouve. La lunette, en dehors de celle qu'on trouve dans des lieux très privés, est un instrument d'optique qui grossit. Elle a d'abord servi à étudier le ciel bien avant d'être mise devant les yeux pour corriger la vue, par deux, ce qui donne des bésicles (ou binocles), puis la paire de lunettes ou les lunettes tout court. Leur utilisation pour les problèmes de vue apparaît au XIIIème siècle en Italie (l'amour fou entre les italiens et les lunettes n'est donc pas nouveau), puis les monocles, pince-nez et face-à-main ont précédé l'apparition des montures et plus tard au XVIIIème siècle, des branches pour attacher les lunettes aux oreilles.

lun

Alors pourquoi lunette ? Tout simplement parce que la forme était ronde comme la lune. Moi, je connaissais "rond comme un polonais"... et comme de la Pologne à la Hongrie, il n'y a qu'un pas, je le franchis allègrement pour vous montrer ce qu'on voit à la télé belge et que je n'avais pas encore vu :


(NB : notre président est d'origine hongroise)

Avec un russe, qu'est-ce qu'on boit ? De la vodka bien sûr, boisson d'origine polonaise et pas russe du tout, dont le nom signifie "petite eau". Tu parles...

Revenons à nos lunettes. Il y a :

les convexes qui grossissent,
aa1

et les concaves qui font l'inverse :
aa2

Vous préférez ?

Les lunettes, c'est bien connu, ça vous change un homme (ou une femme) :

chauffeur routier (à gauche), professeur (à droite),
H1

boucher (à gauche), artiste peintre (à droite),
H2

Hells angel (motard, à gauche), créateur (de mode, à droite) :
H3

Ca sert avant tout à voir, mais ça peut être utile pour être vu :
aa3

aa4Même les animaux y ont pris goût, c'est vous dire !

Le premier, bien sûr, c'est le serpent ou cobra à lunettes ou Naja naja : le cobra indien ("naja" signifie serpent en sanscrit), serpent cracheur et mordeur qui tombe sous le charme des fakirs, est venimeux, mais il est bénéfique pour les bouddhistes. Il existe aussi la version cyclope, le cobra à monocle (Naja kaouthia). Pour les photos, je vous laisse chercher dans Google, c'est superbe, mais on a le droit de ne pas aimer.

Je vous parlais de pince-nez...,
aa5

... et de vodka (quand on en abuse).
aa8

Les lunettes de soleil ont été inventées en 1752.
aa6
"ah... les boules !"

Aujourd'hui, les lunettes sont des accessoires de mode indispensables,
aa6b

et les chiens ne sont pas mieux lotis !
aa7 aa7b

Et les insectes ? z'avez vu les insectes ?
aa9

Allez, je vous les montre mes étuis ! C'est pas mignon tout ça ?

tr1 cr2 tr2

Je vous parlais d'insectes, et j'ai justement rencontré une abeille à deux manches à défaut de lunettes :

Célefilkifétou, 3 ans (en Rainbow de Lammy)
C_lefilkif_tou160708

Dans la série des taches (et des tâches), j'ai terminé mon cardigan en Damask de Rowan (modèle Phildar, catalogue N° 213, 1992).

Damask1_030808

Damask est très agréable à tricoter (en N° 4 ici), mais comme tous les fils viscose, cela donne un tricot mou et lourd, sans beaucoup de tenue. Je pense qu'il est sûrement mieux adapté à des modèles sans manches, ce qui allège le tricot.

Damask3_030808 Damask2_030808 Copie_de_P8020012

Le dos est tricoté droit, et se situe juste sous la taille. Les devants sont tricotés en augmentant d'un côté et diminuant de l'autre pour former la pointe. C'est assez original et j'aime bien. Le montage nécessite des finitions au crochet : un rang de mailles coulées puis un rang de point d'écrevisse où je me suis moins amusée, car mon lacet était vraiment trop gros pour le crochet. Modifications apportées : j'ai cousu les devants, mon cardigan est devenu un faux cardigan, car les boutons boules dans la visose laissaient entrevoir des ouvertures intempestives que je n'aurais pas toujours contrôlées. Et j'ai supprimé les boutons perles tout autour de l'encolure.

Copie_de_Copie_de_Damask1_030808

Les côtes ajourées des poignets sont jolies, mais n'ont aucun effet de côtes. Dommage.

Petite layette est finie ! en Steamer de Phildar et coton Baby soft N°5 d'Anchor pour la brassière et deux cotons Baby soft N° 5 pour les sandalettes espagnoles. Le vert est très doux, vraiment adapté à un bébé.

Lay280708

P8020002 P8020015 P8020022
Les boutons sont bien sûr à l'extérieur.

Et maintenant, on passe aux choses sérieuses. Une petite dentelle en KSH, et ça :

P8020008 P8020005

Mais ce sera pour la prochaine fois ! Merci pour tous vos commentaires de juillet concernant mes vacances, hélas trop courtes ! On y prend vite goût...

A bientôt, vale,

Christine