vendredi 29 août 2008

Le bateau ivre

Parler de laine en vers (et contre tout), c'est possible. Pourtant, ce n'est pas Verlaine que j'ai choisi, mais son amant maudit, l'homme aux semelles de vent, auteur précoce du Bateau ivre (écrit à 17 ans, ça laisse songeur...) : Arthur Rimbaud. D'une écriture magistrale, ce poème obscur superpose l'odyssée maritime d'un bateau à la quête poétique de son auteur, associe des visions glauques à un onirisme puissant et illumine les sombres profondeurs de l'océan d'une explosion de couleurs. J'ai toujours aimé Rimbaud. Et... [Lire la suite]
Posté par Christine 73 à 06:55 - Commentaires [19] - Permalien [#]