arth

Parler de laine en vers (et contre tout), c'est possible. Pourtant, ce n'est pas Verlaine que j'ai choisi, mais son amant maudit, l'homme aux semelles de vent, auteur précoce du Bateau ivre (écrit à 17 ans, ça laisse songeur...) : Arthur Rimbaud.

D'une écriture magistrale, ce poème obscur superpose l'odyssée maritime d'un bateau à la quête poétique de son auteur, associe des visions glauques à un onirisme puissant et illumine les sombres profondeurs de l'océan d'une explosion de couleurs.

J'ai toujours aimé Rimbaud.

Et tricoter.

poteauxComme je descendais des Fleuves impassibles,
Je ne me sentis plus guidé par les haleurs :
Des Peaux-Rouges criards les avaient pris pour cibles,
Les ayant cloués nus aux poteaux de couleurs.

s!mdlf

sdfsdf
sdfsdf
sdf
epiblJ'étais insoucieux de tous les équipages,
Porteur de blés flamands ou de cotons anglais.
Quand avec mes haleurs ont fini ces tapages,
Les Fleuves m'ont laissé descendre où je voulais.

xxxx

xxxx

dfkds

xxxx

xxxx

wavDans les clapotements furieux des marées,
Moi, l'autre hiver, plus sourd que les cerveaux d'enfants,
Je courus ! Et les Péninsules démarrées

N'ont pas subi tohu-bohus plus triomphants.

...

xxx

xxx


lactEt dès lors, je me suis baigné dans le Poème
De la Mer, infusé d'astres, et lactescent,
Dévorant les azurs verts ; où, flottaison blême
Et ravie, un noyé pensif parfois descend ;
s!mdlf

s!mdlf

chevrbOù, teignant tout à coup les bleuités, délires

Et rythmes lents sous les rutilements du jour,

Plus fortes que l'alcool, plus vastes que nos lyres,
Fermentent les rousseurs amères de l'amour !

chevrous!mdlf
s!mdlf

Je sais les cieux crevant en éclairs, et les trombes
Et les ressacs et les courants : je sais le soir,
aubL'Aube exaltée ainsi qu'un peuple de colombes,

Et j'ai vu quelquefois ce que l'homme a cru voir !
s!mdlf

filvioJ'ai vu le soleil bas, taché d'horreurs mystiques,
Illuminant de longs figements violets,
Pareils à des acteurs de drames très antiques
Les flots roulant au loin leurs frissons de volets !
...
s!mdlf

J'ai heurté, savez-vous, d'incroyables Florides
fleuMêlant aux fleurs des yeux de panthères à peaux
D'hommes ! Des arcs-en-ciel tendus comme des brides
Sous l'horizon des mers, à de glauques troupeaux !

...
s!mdlf
J'aurais voulu montrer aux enfants ces dorades
Du flot bleu, ces poissons d'or, ces poissons chantants.
Des écumes de fleurs ont bercé mes dérades
Et d'ineffables vents m'ont ailé par instants.
...

ecm

s!mdlf
Parfois, martyr lassé des pôles et des zones,
fleu2La mer dont le sanglot faisait mon roulis doux
Montait vers moi ses fleurs d'ombre aux ventouses jaunes
Et je restais, ainsi qu'une femme à genoux...

...

Mais, vrai, j'ai trop pleuré ! Les Aubes sont navrantes.
Toute lune est atroce et tout soleil amer :
L'âcre amour m'a gonflé de torpeurs enivrantes.
Ô que ma quille éclate ! Ô que j'aille à la mer !
...

Vous l'aurez compris : de même que dans son ivresse, Rimbaud, Fileur éternel des immobilités bleues, rédige Marine dans ses Illuminations, moi, c'est Marina que je tricote en parfaite illuminée : changement des couleurs, je n'aime pas les bleus et préfère les tons d'automne. Mais moins inspirée que le poète, mes aiguilles ont écrit puis effacé certains rangs pour lesquels l'association des tons n'était pas heureuse.

Reprenons les côtes.
File0002

Classiques pour un Fair isle (côtes 2/2 en jacquard), elles combinent ici 11 couleurs. Chapeau bas, Batilou, qui as trouvé pas mal de coloris ! Mais comme j'ai la manie de mélanger les fils de fournisseurs différents, ce n'était pas facile de deviner... Alors chez Jamiesons's of Shetland, il y a Grouse, Peat, Coffee, Sunrise, Buttercup, Scotch Broom, Yellow Ochre et Old Gold. Et chez Jamieson and Smith, il y a 53 et 207, deux tons orangés très pâles et FC8, le roux central. Si vous voulez faire pareil, ça ne va pas être possible... le 207 et le FC8 ont été supprimés, gnark gnark gnark ! - Dommage pour le FC 8 d'ailleurs -.

Au-dessus des côtes, il y a... le jacquard ! Marina se décline dans 22 tons principalement de bleus et de roses corail dans le modèle original de Scottish collection ; à écouter Alice Starmore, la designer, elle voulait raconter l'univers sous-marin et peindre un jardin de rochers, algues et coraux, en mouvement et illuminé par la réflexion de la lumière. Wendy me pardonnera sans doute de diffuser une de ses photos, mais ses couleurs sont beaucoup plus proches de la réalité que celles des magazines et livres :

marinaw

Je sais, il est très beau comme ça ! Le mien est en souffrance :

P8270013

Je n'aime pas trop le centre de mon "étoile" : trop de cuivre (FC8 et FC38) et le motif ne se détache pas assez à mon goût. De plus, le orange central n'est plus orange vif, mais paraît bien fade (lui aussi n'existe plus).

color etoile

Donc on attend une petite commande chez J&S et on laisse reposer :

marinaro

Une petite douceur m'accompagne en parallèle, bientôt terminée :

lac2

Il s'agit du Lace fichu de Cindy ; acheté il y a 2 ans, ce petit fichu style victorien est très facile à tricoter et demande environ 400 m de fil dentelle. J'ai choisi de la Kid Silk Haze de Rowan, et moins de 2 pelotes seront nécessaires à sa réalisation.

Si ça vous tente, j'ai envoyé la traduction française à Cindy
fich

Bon week end et à bientôt ! Vale,

Christine