Aujourd'hui, j'ai envie de vous parler de loukoums.
lou3

Allez savoir pourquoi...

Il était une fois...

sult On est à Istanbul à la fin des années 1700. La vie des sultans n'est pas si rose que ça, vous savez. Tiens, un matin, il y en a un qui pique une colère noire : il vient de se casser une dent avec une sucrerie, et ça le rend fou furieux car ce n'est pas la première fois. Ah, les bonbons durs, ça l'énerve, mais à un point !

Il convoque son chef confiseur et lui hurle après pour qu'il lui invente une douceur qui ne casse pas des dents : "je veux des bonbons mous ! Je veux des bonbons mous !" répète-t'il en tapant des pieds. Le confiseur tremble, et terrorisé, court chercher de l'eau, y verse de l'amidon, asperge le tout d'eau de rose, chauffe, refroidit, puis découpe le mélange solidifié en petits cubes saupoudrés de sucre. Le loukoum était né. Le sultan était content. Et s'il ne se cassait plus les dents, il continuait d'avoir des caries ! Alors... il convoqua son chef dentiste et lui hurla après etc. etc.

Une autre histoire raconte qu'un sultan demanda à son cuisinier d'inventer une nouvelle recette pour séduire son harem.

lou5

Quoi qu'il en soit, le loukoum a plus de 500 ans d'histoire. Au début, on utilisait de la mélasse et de la farine de blé comme ingrédients, puis on leur a substitué du sirop de sucre de canne et de l'amidon. On le parfume à la rose, à la pistache ou au citron, et plus récemment au gingembre, au café ou à tout autre parfum, et on peut également y introduire des fruits secs, en général des pistaches. Un bon loukoum se doit d'être souple ; s'il est un peu dur, c'est que la cuisson a été trop importante.

lou1b

Le loukoum, ou plus exactement le "rahat loukoum" est une petite gourmandise qui se consomme dans toute la partie orientale de l'Europe (Albanie, Serbie, Roumanie, Chypre, Grèce, Turquie, Arménie...) mais aussi sur le pourtour du bassin méditerranéen (Tunisie, Algérie, Syrie, Liban, Maroc, Israël, Egypte...), bref dans tous les pays ayant eu un contact avec l'empire ottoman.

Au XIXème siècle, un anglais tombe raide devant ces friandises à Istanbul, et décide de les importer en Angleterre : le loukoum débarque ainsi en Occident. Mais le turc et lui faisant deux, il ne se rappelle pas du nom de cette confiserie et la nomme "délice turc", soit "Turkish delight", qui lui est resté.

Une petite recette à la Casserole carrée qui empêche le lait de tourner !

louk Un loukoum sexy tout nu...

Vous le trouverez chez Lush, la caverne des cosmétiques gourmands. Qui me pardonnera l'emprunt de leur photo, mais c'est pour la bonne cause.

Vous connaissez Lush ? Eh bien moi, non, jusqu'à ce que je cherche des informations sur le loukoum. Lush est un fabricant de cosmétiques né au Royaume-Uni (pays d'introduction du loukoum en Occident, tiens, tiens), sans matières animales et faits main.

En matière de cosmétiques, je ne suis pas tendance du tout, car je ne suis ni bio, ni "sans paraben", ni "sans produit de l'industrie pétrochimique", ni "avec rien de toxique dedans" (ce que j'entends à longueur de journée puisque je travaille dans ce domaine). Et je l'assume parfaitement, tout en respectant les choix différents. Moi, un cosmétique me tente pour sa texture, sa couleur éventuellement, son parfum sûrement, mais surtout pour le plaisir qu'on a à l'utiliser et le résultat obtenu.

Ce qui m'a plu tout de suite chez Lush, c'est le ton et l'aspect un peu déjanté de leur communication : nous croyons qu'il est important de prendre de longs bains aux chandelles en mangeant des chocolats, ... de remplir sa maison de parfums en prenant sa douche. Dites non à la cellulite ! Vive les fesses lisses et les cuisses soyeuses !

Quant aux noms de produits, rien que pour ça, je les achèterais (d'ailleurs, on peut acheter en ligne pour ceux et celles qui n'ont pas la chance d'avoir une boutique dans leur ville) :

le loukoum sexy tout nu est un savon aux pistaches, noix et amandes, vendu à la coupe (voir photo ci-dessus). Il ne se mange pas, il est là pour exfolier !

Une autre sucrerie qui exfolie, Scratch... fallait oser !

izno_criOn Ramène sa fraise pour prendre sa douche.

Mais on peut aussi la prendre en se tartinant de Turkish delight qu'on rince à contrecoeur (et je veux bien les croire) et on en profite pour se beurrer le corps avec Iztrogoude, le soin de toutes les urgences.

Allez faire un tour sur leur site, on a envie de tout !

Delight, delight, y'a pas qu'en Turquie !

Même qu'il y en a dans le Nord. Le Grand.

loudel
Norwegian Delight
(et ne vous laissez pas abuser par la pyramide, on est bien en Norvège...)

J'ai déjà tricoté la bleue/turquoise/violette (coloris N°9), 3 fois même, avec de d'alpaga noir pour réaliser un Andrea's shawl.

50627326

J'avais au préalable acheté la beige/gris/rose (coloris N° 5) et de l'alpaga anthracite pour copier l'Andrea's shawl de Stardiver sur Ravelry :

P5110010

Je rêve déjà devant les deux nouveaux coloris :

pourpre/vert (coloris 14)
viol1 viol2

et orange/rouge/gris (coloris 13)
red1 red2

Mais en attendant, j'ai finalement opté pour du vert anis/rouille/prune (coloris N° 10) associé à l'alpaga citron vert (coloris N° 7300 - attention, le citron vert foncé 2916 ne va pas du tout avec la Delight 10) :

Copie_de_Andrea_4

pour en faire un Andrea's shawl un peu moins pointu que le précédent.

Et j'aime bien mon Loukoum à la pistache (largeur de 148 cm, hauteur de 52) :

Loukoum_pistache_090510

a b

les vraies couleurs sont celles-là :

ray1 ray2 ray1b

lou1

lou7

Je me suis inspirée de la construction du Traveling woman pour avoir un bord assez ouvert en bas, et une pente qui change en cours de réalisation. J'ai fait une taille XL (rajout d'un motif de chaque côté à la taille L), j'ai tricoté la bordure, puis le galon dentelle SANS faire les diminutions du centre ; puis j'ai continué en basculant les diminutions du centre sur les côtés (soit une diminution à chaque début ET à chaque fin de rang). Si on voit une diminution au centre sur ma photo, c'est que pour maintenir ma pente, j'ai fait comme pour le précédent châle 5 diminutions tous les 4 rgs, soit 1 diminution supplémentaire au centre, tous les 4 rgs. A environ la moitié de la hauteur, j'ai fait 3 fois 1 diminution supplémentaire sur les côtés tous les 4 rgs, puis j'ai continué en faisant 6 diminutions tous les 4 rgs en remettant des diminutions au centre du châle :

1er rg : 1 diminution à chaque extrêmité, et une de part et d'autre de la maille centrale ;
2ème rg : 1 diminution à chaque extrêmité ;
3ème rg : comme le 1er ;
4ème rg : 1 diminution de part et d'autre de la maille centrale.

J'utilise 1 pelote de Delight (tout en coupant des bouts dont la couleur ne me plaît pas trop) et 2,5 pelotes d'alpaga, comme pour le précédent. Pelotes achetées chez Kalidou.

Loukoum à la rose

Petite improvisation avec de la Chantilly de Katia (coloris 6911), 2 pelotes, 18 mois :

Loukoum_rose_290410

lou2 LR1 lou4

Après toute cette orgie de loukoums, restons dans le monde des parfums. J'ai acheté Madame Rochas l'an passé, l'eau de parfum en vapo de 100 ml ; j'ai dû faire pschitt 2 ou 3 fois, mais il ne me plaît pas. Donc si ça vous intéresse de l'acquérir à 35 euros port compris (colissimo) au lieu de 70 ou 80 en boutique, faites-moi signe en privé, je serai plus que heureuse de m'en défaire.

P5090008

A bientôt, vale,

Christine