ciel !

Le gel arrive, et les journalistes vont encore nous parler de froid "polaire" sitôt qu'on atteint 0 °C... Faudrait les envoyer sur la banquise, avec les ours, pour qu'ils sachent de quoi ils parlent, non ?

Me

Malgré ça, un pull en laine, c'est de saison, surtout si le designer est suédois.

On va donc regarder d'un peu plus près ce pull dont le modèle est tiré de Medieval-Inspired Knits. Anna-Karin Lundberg, son auteur, s'est inspirée des fresques du XVe siècle qui couvrent les murs des églises suédoises, et notamment de celles d'Albertus Pictor (voir post précédent).

Avant de parler tricot, je voudrais remettre ses fresques dans leur contexte. Au XVe siècle, les gens ne savent pas lire, mais ils comprennent les images. Les scènes de l'Ancien et du Nouveau Testament représentées sous leurs yeux leur permettent de connaître et d'apprendre les textes saints.

En dehors de l'aspect religieux, ces peintures véhiculent une richesse de motifs géométriques et végétaux que la designer reprend dans ses modèles.

Comme dans ce pull :

no (2) norrsund

Et surtout, une jolie couleur verte domine dans toutes ces peintures : le vert malachite, qu'elle utilise aussi beaucoup dans ses tricots (coloris 257), et qu'on peut voir en bordure des manches, du corps et du col du pull. Les fils utilisés sont des pure laine suédoise, de marque Kampes, que j'ai trouvées chez Garnkorgen.

File0010 - Copie - Copie

Ce vert était beau, les tons roux et marrons aussi, mais j'ai finalement opté pour des bleus (250 et 251) qu'elle utilise et associe aussi très souvent.

chloé 4 fils 3 - Copie chloé3

Chloé est mon mannequin, mais le pull est pour son père, un peu plus grand...

Que de chemin parcouru entre l'acquisition des écheveaux et le tricot terminé, mais quel plaisir aussi ! Voici en résumé les grandes étapes de la réalisation de ce pull tricoté en rond avec la technique du coupé-cousu. Pour beaucoup d'entre vous, je sais que cela ne comporte plus aucun mystère, pour l'avoir déjà vu voire fait, mais si cela peut inciter d'autres qui ne se sont jamais lancées.... Ce n'est pas si difficile.

Démarrage

Matériel : fils, aiguilles circulaires 3 pour les côtes (40 cm et 80 ou 100 cm), aiguilles circulaires 3,5 pour le jacquard (30, 40, 50, 80 et 100 cm) et aiguilles double-pointe 3 et 3,5 pour le bas des manches. Et le patron qu'on commence à lire dans les grandes lignes pour ne pas avoir de surprise, chaque designer ayant ses particularités.

La grille comporte une petite erreur...

Swedish riversides 2 - Copie

Je me situe entre deux tailles. Je rajoute quelques mailles de chaque côté (flèche rouge), je ne peux faire autrement, en particulier modifier le motif ; ce ne sera pas très joli, mais ces mailles seront ensuite absorbées dans les emmanchures.

Côtes 2/2 bicolores et premier motif terminé. Si je refais ce pull, je ne ferai que 1 rg de côtes en couleur contrastante (ambre ici) au lieu de 2, je la trouve trop présente.

20130814b 20130814a 20130824 - Copie

 

col 1

Encolure

Et on continue sans s'occuper du tout des emmanchures. Arrive l'encolure devant : on tricote le début du rg et on met les mailles de la base de l'encolure en attente. On remonte immédiatement sur l'aiguille droite des mailles (ici 10) et on termine le tour ; ces mailles constituent les "steeks" (mot impropre qui pour moi ne concerne que les Fair isle des îles Shetland, mais comme tout le monde parle de steeks norvégiens, continuons avec joie dans l'abus de langage !).

Steek est un vieux mot d'origine écossaise, qui a donné stitch (maille). Les steeks sont des mailles supplémentaires qui vont permettre de couper le tricot. La première et la dernière maille sont toujours tricotées avec la couleur de fond, les autres mailles alternent les couleurs. La première et la dernière maille sont les mailles sur lesquelles on remontera celles pour le col.

Aux tours suivants, ces 10 mailles se tricotent comme indiqué, et les diminutions de l'encolure se font de part et d'autre ; comme vous pouvez le voir, je me suis trompée et les ai faites une maille trop loin au début. Nul n'est parfait !

On fait la même chose pour l'encolure dos. Sur le dernier tour, on rabat les mailles des steeks, et moi, je rabats aussi les 2 mailles centrales de la future emmanchure (flèche rouge). Il ne reste plus sur l'aiguille circulaire que les mailles des épaules.

Les manches se tricotent en rond, de bas en haut, et le haut se termine par quelques rangs de jersey envers uni qui serviront à cacher le montage des emmanchures.

Sécurisation des encolures et ouverture

La mode nordique veut qu'on fasse 2 piqûres (machine ou point arrière à la main) de part et d'autre de la ligne le long de laquelle on va couper (emmanchures), et le long de la 1ère et de la dernière mailles des steeks pour l'encolure. Donc je pique tout avant de commencer le montage du pull, en suivant bien la colonne de mailles.

Encolure (endroit à gauche, envers à droite)

col 1 col 2

Les ciseaux : on coupe au centre des steeks

col 3a col 3b

Encolure devant ouverte (à gauche) ; on fait pareil pour le dos (à droite)

col 4dvt col 4dos

Ca commence à ressembler à un pull normal !

col 5

Sécurisation des emmanchures

On pose la manche en place sur le pull et on marque la hauteur de l'emmanchure qu'il faudra ouvrir plus tard.

Double piqûre ici aussi. On pique de part et d'autre de la ligne où les ciseaux vont sévir (ligne rouge).

emm 3 - Copie (2) emm 3

Double piqûre

emm 3 - Copie emm 2

Je n'ouvre pas les emmanchures, je le fais plus tard.

Fermeture des épaules et col

Je ferme les épaules avec 3 aiguilles, sur l'envers. Si on a bien travaillé, les motifs se placent face à face. Le modèle demande de tricoter 2 rangs de jersey avec la couleur du dessin (marron) sur les mailles des épaules, mais je n'en ai fait qu'un, car je n'aimais pas trop la grosse rayure marron qu'on voit sur la photo du modèle.

d1

(désolée, la photo est un peu floue)

Ensuite, le tricot sur l'endroit, je remonte les mailles autour de l'encolure, en partant d'une épaule, et quelques rangs de côtes 2/2 après, le col est terminé. Je ne m'occupe pas des fils à rentrer, je fais tout à la fin.

10762125464_60268e2f92_o

Ouverture des emmanchures et montage des manches

Et hop ! c'est reparti !

d2

Il faut juste faire attention de ne pas attraper les fils tendus du jacquard d'un dos ou d'un devant, et bien couper au centre des piqûres et s'arrêtant juste au-dessus des piqûres de renforcement en bas de l'emmanchure.

d3 d4 a

d4 b

Ensuite, j'assemble la manche à l'emmanchure, en travaillant sur l'endroit du tricot. Je pose quelques aiguilles pour maintenir en place la manche, et je couds maille par maille en repoussant les rangs de jersey envers (en marron) sur l'envers du tricot au fur et à mesure de la couture.

d5

Une fois terminé, voilà ce qu'on voit sur l'envers : les rangs de jersey marron qui débordent, et les 2 colonnes de mailles qui ont été piquées (les steeks). Imaginez maintenant qu'on replie ces rangs de jersey envers ?... Ah ! je vois que vous avez compris l'utilité de ces rangs en plus.

d7

Je ne fais qu'une manche à la la fois : je ne coupe le tricot que quand je vais m'occuper de la couture, on ne sait jamais. Une fois que les deux manches sont montées, il n'y a plus que l'étape des finitions.

Finitions

D'abord les emmanchures. J'épingle le revers sur les steeks et je le couds au pull, en passant sous les fils tendus du jacquard (je ne pique jamais le tricot). Je tends le fil juste ce qu'il faut pour éviter de tirer sur le jacquard.

fin1 fin2 fin3

Côté col, il faut retailler un peu les steeks, et ils sont assemblés au pull par un point de croix, toujours en piquant sous les fils tendus du jacquard.

fin4a fin4b

Fini.

fin5

Et enfin, je m'occupe des fils. J'ai pris l'habitude de tisser mes fils quand je change de couleur : à 10/12 mailles avant la fin du rg, je tisse la nouvelle couleur avec celle que je vais abandonner, puis je fais la même chose pendant les 10/12 premières mailles du rang suivant avec la couleur abandonnée. Pour les finitions, il me suffit de tirer légèrement sur les fils qui dépassent pour ajuster leur tension, et de couper l'excédent.

Par exemple pour la manche : on voit bien à gauche les fils démarrés ou abandonnés plusieurs mailles avant ou après le début du rang.

fin6 fin7 - Copie

Après avoir réglé leur sort aux fils utilisés pour le jacquard, je rentre les fils qui restent.

Enfin, parce que toute chose a une fin, je retourne le pull, un petit coup de repassage à la vapeur (beaucoup de vapeur et à 1 cm au-dessus du tricot) et je contemple.

chloé 2 chloé1

10762126374_1c72513fa8_o

J'en referai bien un autre... dans les tons roux, tiens !

Je vous laisse 3 petites choses fragiles et une petite vidéo de saison avant de refermer la page :

pet2 pet1 pet3

 

A bientôt, vale,

Christine