Voilà comme promis la suite (et la fin) du topo sur les châles, commencé le 26 avril.

Mais d'abord, côté tricot, Palmette est en train de sécher, donc il faudra encore attendre pour le voir terminé, et Cats & mice est terminé. Pour mes steeks qui montraient des signes inquiétants de délitement, j'ai décidé de faire une double piqûre pour les bordures du devant que j'ai en plus surfilées (pas téméraire sur ce coup-là je fus...), puis j'ai fait la même chose pour les emmanchures avant découpage (mais pas de surfilage ici) :

mach1mach2mach3

Il a donc fallu que j'évide les emmanchures du trop plein de mailles, puis j'ai tricoté les manches de bas en haut, avec le petit revers en jersey envers pour cacher à l'interieur l'emmanchure découpée. Le pull étant très chargé en motifs et surtout très coloré, j'ai fait les manches en uni pour éteindre un peu l'ensemble. Et voilà ce que ça donne :

cetm21bout3

J'ai aussi démarré un petit cardigan tout simple, et j'attends de la laine pour faire un châle blanc pour un mariage.

DES YO-YO(S) PARTOUT, MAIS APRES, ON N'EN PARLE PLUS...

Voilà la troisième et dernière partie, comme promis. Allez, encore un petit effort et après, juré, je n'en parle plus ! Je renvoie aux posts précédents où l'on a abordé :

  • dans le premier, les généralités et les motifs parfaitement imbriqués (dénomination personnelle), répondant à la règle h = 2 n, ce qui implique que les motifs se placent tout seuls sur la pente des bords du châle. Les motifs parfaitement imbriqués répondent à ce type de schéma (rangs endroits et envers représentés) :

6_rangs1

  • dans le deuxième, les motifs non imbriqués, c'est-à-dire séparés les uns des autres. On a également vu dans ce cas-là comment remédier au fait que h ne soit pas égal à 2 n (modifier n ou h) pour nous retrouver dans le cas de figure le plus simple à gérer avec h = 2 n.

Dans cette troisième partie, on va aborder les motifs qui ne sont pas parfaitement imbriqués et dont les contours ne sont pas parfaitement alignés, car ils sont décalés d'une ou plusieurs mailles. On verra aussi si l'on peut utiliser ces motifs de façon simple, et comment. Car on peut bien sûr utiliser n'importe quel motif dentelle pour faire un châle, mais je me suis contentée d'aborder au travers de ces trois posts uniquement les motifs en quinconce et de me placer dans les cas les plus simples pour créer son propre modèle. Et je rappelle encore que tous les dessins peuvent s'afficher en plus grand.

Motifs décalés d'une maille

Il répondent en général à ce type de schéma (rangs endroits et envers représentés), car ils se jouxtent sur 4 rangs au lieu des six nécessaires à leur parfaite imbrication :

4_rangs1

1 - Quelques exemples

En "vrai", voici un de ces points avec sa grille (n = 10 et h = 16) :

bleu_nature1bleu_nature_dessin1

On voit parfaitement sur la grille que les contours ne sont pas alignés sur la pente (les bordures du châle), alors que le point est bien en quinconce et représente des losanges : chaque démarrage d'un nouveau motif est décalé d'une maille par rapport à la pente passant par le contour du motif situé en dessous. Il manque 4 rangs pour que h = 2 n.

Voici le même point dans sa version la plus simple et sous deux variations :

n = 10 et h = 16 pour les trois motifs
bleu_nature2bleu_variation_11bleu_variation_21

Ceci juste pour montrer qu'à partir du même schéma, il suffit de mettre des mailles envers ou des jetés ailleurs pour obtenir un autre motif.

Encore trois autres exemples de points décalés d'une maille, où il manque toujours 4 rangs pour que h = 2 n :

de gauche à droite : n = 16 et h = 28 ; n = 18 et h = 32 ; n = 18 et h = 32
lopi_17_2bleu_autrelopi_17_1

Enfin, un dernier exemple que plusieurs devraient identifier, avec sa grille (n = 12 et h = 20) :

diakipoint_diaki

C'est bien le point du châle Kiri dont on trouve les exlications sur le blog de Polly, en anglais comme en français grâce à Denise, (mais pourquoi donc je ne le trouve pas  sur ton blog, Denise ?).

Je n'ai pas le modèle, mais d'après les photos que j'en vois, je pense que le châle que tricote Jeanne-Marie en ce moment, Lotus blossom, utilise également un point avec une maille décalée.

2 - Comment faire ?

Deux solutions s'offrent à nous pour "aligner" le contour du motif sur la bordure du châle :

  • soit on rajoute les quatre rangs manquants, c'est-à-dire un endroit et un envers à chaque démarrage de motif, ce qui fait bien quatre rangs pour un motif entier (et h devient égal à 2 n) comme le montre le schéma ci-dessous, mais ce faisant, on modifie le motif :

bleu_modif_1

  • soit on "trafique" et on augmente de deux mailles au lieu d'une à chaque démarrage d'un nouveau motif comme le montre la ligne rose sur le dessin suivant :

bleu_modif_1_bis1

La pente en traits pointillés qui correspond à une augmentation tous les deux rangs devient alors celle en trait plein, ce qui augmente légèrement l'angle et rend le châle un peu moins "pointu". Un nouveau motif commence tous les h/2 rangs.

Concrètement, voici ce que cela donne en tricot avec le détail sur la droite :

bleu_modif_21bleu_modif_2_d_tail

Le motif à répéter, encadré de mauve, ne nécessite aucune modification au centre du châle. Par contre, ce sont les motifs placés au bord qui doivent être adaptés : aux rangs 9, 11, 13 etc... il faut augmenter d'une maille supplémentaire pour rattraper le motif suivant. On fait donc le jeté après ou avant les mailles au point mousse pour augmenter la largeur du panneau latéral, mais on rajoute une maille pour aligner chaque nouveau motif qui démarre : il suffit simplement de supprimer les 2 m ensemble ou le surjet simple représentés en mauve sur le deuxième schéma, uniquement du côté des bordures ou de(s) la maille(s) centrale(s) (une augmentation équivaut à supprimer une diminution).

Motifs décalés de plusieurs mailles

Le motif suivant est en quiconce, apparemment les contours sont alignés, mais en regardant de plus près la grille, on s'aperçoit que non :

n = 20 et h = 28
lopi_17_3lopi_1764_2

Il faut décaler de trois mailles à chaque nouveau motif qui commence pour aligner les contours. C'est faisable, et je me demande si ce n'est pas le principe du Candle flame (j'ai juste jeté un coup d'oeil aux explications, j'espère ne pas me tromper) ?

Un autre exemple de point à classer dans cette catégorie :

n = 18 et h = 16
fern_hexabis_162

Là aussi, c'est sans doute faisable (décalage de 5 m), mais n'oublions pas que cela ouvre davantage le châle qui devient de moins en moins pointu ; ce n'est qu'un avis personnel, mais je me demande dans ce cas-là, si ce point est bien adapté ou s'il ne vaut pas mieux garder les augmentations classiques d'une maille tous les deux rangs, ce qui oblige à beaucoup plus de travail dans la construction rang après rang du point du côté des bordures.

Enfin, petite règle mathématique pour tous ces points en quinconce : rajouter une maille aux augmentations du châle pour aligner les contours du motifs équivaut à rajouter 4 rangs, et inversement. En effet, une maille à chaque nouveau motif qui démarre correspond à deux mailles pour un motif entier, et comme chaque maille est tricotée à l'endroit puis à l'envers (deux rangs), deux mailles par motif correspondent donc bien à quatre rangs.

  • Quand n = 10 et h = 16 (motif bleu dans le chapitre décalage d'une maille), il manque quatre rangs pour que h = 2 n, et comme 4 : 4 = 1, on doit décaler d'une maille.

  • Quand n = 20 et h = 28 (motif rouge ci-dessus), il manque 40 - 28 soit 12 rangs ; 12 : 4 = 3 m de décalage.

  • Le dernier motif juste au dessus a n = 18 et h = 16, il manque donc 36 - 16 soit 20 rangs ; 20 : 4 = 5 m de décalage.

Autres motifs

Quand on voit une ligne se dessiner avec un motif, il est très facile de l'adapter à la construction d'un tel châle :

copie_de_chatelaine_165

Enfin, voici de jolis motifs en forme de flamme où l'on voit encore qu'il suffit de changer des mailles endroit en mailles envers, ou de placer les jetés ailleurs pour obtenir un nouveau dessin :

De gauche à droite : n = 20 et h = 36 ; n = 26 et h = 40 ; n = 20 et h = 36
cand_1_l_gercand_3_communcand_2_l_ger

En conclusion, ou en résumé, comme on veut !

Pour créer son propre châle en utilisant ce type de construction de haut en bas à partir d'un motif en quiconce qui plait :

1 - Le pivoter pour le mettre dans le sens du châle sur les épaules, pour vérifier s'il plait toujours la tête en bas.

2 - Le regarder pour déterminer dans quelle catégorie il se place :

  • si h = 2 n, c'est le cas le plus simple, les simples jetés (augmentations) du châle tous les deux rangs suffiront à commencer régulièrement un nouveau motif tous les n rangs.

  • Si h n'égale pas 2 n, avec des petits motifs non imbriqués, on peut obtenir h = 2 n en modifiant n (rapprocher les motifs horizontalement) ou h (éloigner les motifs verticalement) ;

  • mais s'il s'agit de motifs imbriqués non parfaitement, il vaut sans doute mieux garder le motif tel qu'il est, c'est-à-dire  ne pas rajouter de rangs et simplement rajouter des augmentations supplémentaires pour aligner les contours à chaque démarrage de motif. Combien d'augmentations ? Faire l'opération suivante : diviser le résultat de la soustraction 2 n - h par 4 pour obtenir le nombre de mailles à rajouter.

3 - Dessiner sa propre grille en modifiant, si nécessaire, uniquement les motifs placés contre le bord du châle ou de(s) la maille(s) centrale(s) avec pour règles :

  • les augmentations doivent équiliber les diminutions tout au long du rang ;

  • ne JAMAIS compter les jetés les plus extérieurs qui sont les augmentations du châle et qui sont donc en supplément ;

  • augmenter une maille équivaut à supprimer une diminution, et inversement, diminuer d'une maille équivaut à supprimer une augmentation.

4 - La tester, en ne faisant qu'un seul panneau latéral (le deuxième est symétrique), jusqu'à obtenir le motif central qui sera répété tout au long du rang. Noter à chaque rang endroit le nombre de mailles obtenues, comparer à sa grille et corriger sa grille si nécessaire.

5 - Se lancer !

Et voilà pour celles qui voudraient se faire la main un motif avec sa grille :

n = 20 et h = 36
cand_2_l_ger1flamme

Pour les bordures, il y aura peut-être une autre tricot-blogueuse qui prendra la suite ?

A bientôt, vale,

Christine